Quand c'est promis, c'est promis !

Publié le par Anima-Association


Oui, c'est vrai ça ! Quand c'est promis c'est promis ! à deux doigts du "juré craché"!
Cet article, je l'ai promis le lendemain du festival, à mon cher associé, alors, plus de 2 mois après, j'honore ma promesse... mais bon, on s'était pas donné de délai, hein Marc ?! :-) !

Ce long temps avant de passer à l'écrit est surement révélateur... oui, révélateur de la difficulté de passer à autre chose. L'écrit a ce grand pouvoir de poser de la distance avec les ressentis, les impressions, et de façon plus générale, avec ce qui est vécu. Alors, décider de mettre des mots, c'est aussi accepter de se dégager de ce qui vient de se vivre pour le regarder, et l'exposer : oui, c'est cela, le poser pour l'exposer.
L'exposer d'abord à soi-même, à ses propres yeux, son propre regard, son propre jugement en somme. Et puis, si l'expérience n'est pas jugée trop mauvaise, alors l'exposer aux autres.

C'est ce que vais essayer de faire en quelques mots : l'exercice est périlleux lorsque l'on parle de quelque chose qui a pris plus de 12 mois de votre vie : une histoire à part entière, et avec seulement 2 mois de passés depuis sa fin, il est osé de dire que le recul est suffisant.... mais comme il faut bien commencer, alors... j'y vais !


A, comme Accueillir : des idées nouvelles, des personnes, des différences, des avis contraires... accueillir des volontaires, des festivaliers, des artistes et des touristes... Accueillir quoi !
V, comme Volonté : du Beau, du Bien pour soi et pour le projet. Exigeance en un mot plus fort !
E, comme Etonnement, Emerveillement, Enchantement : devant le résultat final, mais aussi et surtout devant ces petites joies, ces petites suprises et ces grands étonnements ! 
N, comme Nature : oeuvrer à ce que le Mont devienne un peu plus lui, au coeur de ce qui fait sa nature de Haut lieu spirituel et symbolique.
T, comme Travail : à ce niveau, les heures ne se comptent plus : de jour, comme de nuit, le travail fut énorme, mais tellement mobilisateur !
U, comme Utiles... ces moments de déconne le soir, pendant les comités de direction, utiles ces bodywarmers qui nous ont donné une touche pro indéniable, Utiles ces m&m's durant la seconde semaine du festival, utiles ces chambres 3 ou 4 étoiles au Mont et au bout de sa digue... Utiles !
R, comme Réactivité, Raison, Rapidité, Réseau : là c'est sérieux : savoir prendre des décisions sous la pression, dans l'urgence et dans la tension de l'événement : encore de l'endurence à prendre pour la jeune directrice que je suis !
E, comme Equipe : oui, un vrai travail d'équipe. Avec Marc d'abord, depuis des mois, et puis avec toutes ces personnes qui ont accepté de prendre des responsabilités, et enfin avec tous ces volontaires qui ont donné de leur temps gratuitement pour que cet événement ait lieu...

Oui, ce festival fut une belle
AVENTURE : une première fois qui donne le goût d'y revenir, un projet qui nous a été confié et pour lequel nous n'avons qu'à remercier, une expérience qui nous a permis de rencontrer tant de nouvelles têtes et de découvrir différemment les personnes déjà connues ! Enfin, un projet qui nous permet de dire que " Oui : Si Anima a permis que le Mont St Michel vibre, pendant 10 jours, de sa nature-même, alors oui, on en est fiers !"

Cette première édition est finie... encore quelques chiffres à traiter, quelques bilans à compiler, mais oui, c'est fini. Comme un détachement à vivre, un deuil à faire de ce que ce festival n'a pas été, mais surtout l'action de grâce de ce qu'il a été !
L'aventure reprendra l'année prochaine, avec la même équipe ou une autre... tout cela reste à voir : mais quoiqu'il en soit : MERCI au MONT SAINT MICHEL !

Que le Seigneur bénisse tous ceux qui, de prêt ou de loin, des coulisses ou sous les feux de la rampe, par leur don ou par leur temps, par leur conseil ou par leur autorisation, ont permis à cet événement inédit d'exister pour la plus grande gloire de Celui qui l'a inspiré !

J' - l'ex directrice ! 

La prochaine fois, c'est promis, on met une photo du binôme de direction en action ! Promis ! et promis... c'est promis n'est ce pas ?! 

Publié dans ANIMA ACTUS

Commenter cet article

Marco 12/10/2008 21:34

... Au fait : oui, promis §